Au départ il y a eu cette photo, magnifique, de Sophie. Prise à l'aube, quand les autres dorment et que la terre humide garde la trace des pas. Puis les mots sont venus, d'autres images. Cinq images - comme le titre.

« C'était une aube presque belle. Quand il n'y a pas encore de lumière et que la lumière est seulement l'air, et que l'on ne sait pas si l'on respire ou l'on voit. » Clarice Lispector, Le bâtisseur de ruines.

1

Simiane à l'aube. Photo Sophie Campbell

« Je la regardais (...) ôter de ses mains résignées de longs gants d'une grâce inutile. » Marcel Proust, Du côté de chez Swann. 

2

Rita Hayworth dans Gilda

« Confier à l'autre son sommeil est peut-être la seule impudeur. Laisser se regarder en train de dormir, d'avoir faim, de rêver, de se tendre, de s'évaser, est une étrange offrande. » Pascal Quignard, Villa Amalia. 

3

Félix Vallotton, Femme endormie

« Certains matins, au détour d'une rue, une délicieuse rosée tombe sur le coeur puis s'évapore. Mais la fraîcheur demeure et c'est elle, toujours, que le coeur exige. » Albert Camus, Retour à Tipasa.

4

Chloé à Lisbonne, été 2010

« Quels bienfaits n'ai-je pas reçus d'un logis de Moreno place Pereire, en un temps où j'avais grand besoin de secours moral et n'en acceptais que de Marguerite... Je gravissais l'escalier, je sonnais à l'entresol. Il me souvient d'un coffre espagnol revêche, d'une table ronde, d'un couvert que bousculaient des livres, des livres que refoulaient un robuste fromage, un foie gras ou une charcuterie venus du Lot... Le soleil était du bon côté. La tarte aux prunes venait de la pâtisserie contiguë. " Prends une assiette, Macolette. - Je n'ai pas fait. - Si, tu as faim, prends une assiette. Ce que tu as, ça se soigne par la nourriture. Assieds-toi. Je vais te raconter ma vie..." » Colette, Le fanal bleu.

5

Colette à l'époque de La Vagabonde