mardi 10 mars 2009

Sur le pont de la Glan

Qui a été giflé sait que la douleur ressentie n'est pas physique. Négligeant les circonstances qui ont provoqué le geste, notre mémoire ne retient qu'une chose : l'humiliation. C'est déjà trop. L'héroïne de Malina n'est pas, comme je le fus au même âge, frappée par une amie, mais par un inconnu. Hormis le cadre et les détails de l'événement, l'expérience est la même. Elle et moi sommes liées par ce que Barnes appelle la "consanguinité de la souffrance". Sauf que moi, je ne sais plus comment cela a commencé... ... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 14:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mardi 21 octobre 2008

Aimez-vous Barnes ?

Selon Andrew Field qui signe la seule biographie autorisée de Djuna Barnes, celle-ci serait l'un des écrivains majeurs de la première moitié du 20e siècle. Personnellement, je crois qu'elle est un écrivain majeur, point. Photo Berenice Abbott Il en est des auteurs comme des bons films : on les découvre souvent par hasard. Je suis tombée sur Djuna Barnes (dans le sens où l'on tombe en amour) le 8 février 1979, exactement. La date, ainsi que mon nom, est inscrite sur la page de titre - une habitude prise à l'adolescence et que... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 11:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 9 mars 2008

Huguette et 'les fantômes de Walhachin Valley'

En février 1973, l'écrivain Louis Geoffroy dédiait à Guy Côté Lejeune un très beau texte dont seuls quelques fragments ont paru dans Hobo Québec (journal de la contre-culture québécoise). Le texte en question avait été rédigé, l'automne précédent, pendant le tournage du documentaire de Guy Côté sur la compagnie Canada Steamship Lines (Onyx Films). Le peu que je sais de la vie de Louis pendant les années qui ont précédé notre histoire et la seule photo que j'aie conservée du tournage en question me portent à croire que l'automne 1972... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 15:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :