mercredi 12 décembre 2012

Rien n'a changé...

ou presque. Elles étaient laides pour la plupart, affublées de messages stéréotypés et de croix sensées exprimer « tout notre amour ». Certaines brillaient (mes préférées), quelques-unes jouaient deux ou trois mesures de Jingle Bells, Rudolph the Red-Nosed Reindeer... On les suspendait sur un fil ou on les exposait sur le linteau de la cheminée - quand on en avait une. Avec le sapin, les rois mages en plastique, les cadeaux décevants, elles étaient le marqueur des « Fêtes ». Un marqueur en voie de disparition : plus personne... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 12:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

samedi 22 septembre 2012

Comment tout cela avait commencé ?

Fouille-moi. Je me souviens seulement qu'oncle René avait décidé de mettre un terme à la chicane. À sa manière. Pas très orthodoxe, soit, mais l'idée nous avait plu à Ghislaine et à moi. Se taper dessus en toute impunité jusqu'à ce que l'une des deux cède nous paraissait très fairplay. On avait le choix des armes de surcroît : la tapette à mouche ou les gants de boxe. D'énormes gants pendus à un clou dans le hangar et dont mon oncle avait hérité en achetant le chalet. Les gants avaient conservé une courbure propice au... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 14:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 8 février 2012

Sleep baby sleep

La peur, la vraie peur remonte inévitablement à l'enfance. C'est Pascal Quignard, dans Villa Amalia, qui la décrit le mieux : «Les petits connaissent les terreurs qui sont les premières, les terreurs princeps, celles qui sont sans référence dans l'expérience (...). Les pires. Les tristesses abyssales.» Ma première expérience angoissante - celle dont je garde le souvenir parce qu'elle était, justement, sans précédent - est une conjonction d'un fait anodin et de son amplification par mon imagination délirante. La fièvre (j'étais... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 13:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 27 octobre 2011

Leçon de réalisme

Un courriel de Ginette accompagné d'un extrait de film produit par TED me fait faire une sacrée plongée dans le temps. Je vous la fais courte. Un soir d'août de ce je ne sais plus quelle année, on présente un film des frères Taviani au Festival des films du monde. Il fait presque nuit sur l'écran et dans la salle. À un moment donné, je sens une brûlure dans la paume de ma main. Une douleur atroce, de celle qu'on ressent au moment où le dard d'une guêpe vous pique. Je quitte la salle en me retenant de chialer. Au comptoir à café, le... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 12:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 11 août 2011

Que sont mes amis devenus ?

Michel, Jacques, mes premiers amoureux. Six ans, l'un blond, l'autre châtain, la raie classique sur le côté, débardeur et noeud papillon, culottes en tweed, courtes comme le veut la mode d'alors. Sur une photo de classe, nous fixons l'objectif, timides et tendus - ce sourire bête qu'on nous impose. Ginette qui avait caché mes poupées à découper, Danièle qui dessinait mieux que moi mais ne le savait pas. Yolande, mon garde du corps qui prenait les coups de ses frères pour me protéger (ce que j'ai pu abuser de son amitié !). Gisèle, la... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 13:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
mardi 14 juin 2011

Voilà pourquoi votre fille...

... est nulle. J'ai longtemps cherché les causes de mon inaptitude pour cette discipline que Brillat-Savarin appelait l'art culinaire et que les Dames de la Congrégation s'employaient à nous faire aimer - de gré ou de force. Leur livre, La cuisine raisonnée, s'adressait aux élèves finissantes, aux futures maîtresses de maison et aux ménagères chargées de l'alimentation familiale... D'entrée de jeu, c'était mal parti, car je ne me voyais dans aucun de ces rôles Le best-seller des nonnes réédité par Fides en 2004.  Quant aux... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 12:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 22 mai 2011

J'aime...

... les mots : Pour leur sonorité, les images, les odeurs qu'ils évoquent. Ils n'appartiennent pas à la Bibliothèque rose, mais à la verte. Un vert acide qui laisse voir le bois par endroits. Le meuble, une vieille armoire détournée de son usage, côtoie une malle remplie de souvenirs de voyages (ceux de mes tantes paternelles) et de pocket books, interdits de lecture ceux-là. Les livres sont placés n'importe comment. Il semble que le classement respecte avant tout le format et la couleur. Les grands formats à couverture rigide... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 09:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 18 mai 2011

C'était quand la dernière fois ?

Les météorologues ont annoncé 20 degrés et du soleil en prime. Comme dit ma copine Lyne, ils en ont sûrement fumé de la bonne ! C'était quand la dernière fois que j'ai vu rose, lime, violet, orange ? À quand remontent ces friandises achetées au dépanneur du coin - ces ignobles popsicles au goût insipide dont je me débarrassais toujours trop tard ? Je me souviens, mes doigts étaient poisseux et je n'avais, bien entendu, ni kleenex ni mouchoir dans mon sac. Je revois très bien mon ensemble short et T-shirt assorti... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 2 décembre 2010

Paulette

Paulette, ma cousine. Mon idole. Enfant, je portais les robes qui ne lui allaient plus, de jolies robes-soleil aux motifs européens, introuvables dans les boutiques de la rue Wellington. J'imitais son accent, un mélange d'américain et de français parisien (Paulette avait vécu quelques années en France). Je rêvais d'être adoptée par sa mère, vu que la mienne... Plus tard, j'ai pensé la rejoindre à Tokyo (avec quel argent, God knows !) où elle posait pour une revue spécialisée dans le commerce des perles de culture. Paulette s'est... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 14:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
samedi 8 mai 2010

Tire la chevillette

Pour entrer dans le jardin de Ginette, il suffit de tirer la chevillette. En fait, il suffit de savoir qu'on peut le faire. J'oublie toujours, je me pointe à la porte principale, je sonne (toujours trop fort), je tambourine. Ginette n'en fait pas un plat. Aujourd'hui, elle est particulièrement de bonne humeur : elle vient de vendre sa tondeuse électrique, trop lourde et polluante, et sa nouvelle coloc arrive demain. Il est un peu tôt pour ouvrir la bouteille de vin, je prends quoi : limonade, eau pétillante, eau plate ? Oui, elle a... [Lire la suite]
Posté par Flavie_21 à 15:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :