En principe on devait rouler lentement mais sans s'arrêter. Saint-Marc-sur-Richelieu, Auberge Handfield... C'est moi qui ai proposé à Francine de faire une pause. Je voulais qu'elle me montre l'endroit qui accueillit, autrefois, ses folles passions.

Elle marche dans l'allée de graviers, cherche la place exacte de la maisonnette, craint de se tromper car des chalets de l'époque il n'en reste que deux. Elle décide finalement que c'est la deuxième maison, celle qui jouxte le pâturage équestre. Oui, c'est bien elle. Des images surgissent, puis des mots...

Maison

« Tout avait débuté par un divin château Margaux qui fit de moi une danseuse aux pieds nus exécutant dans l'herbe un délirant ballet... Il y eut quelques spectateurs non invités que le marquis chassa d'un revers de main. Puis, dans la petite maison de charme, nous fûmes deux jusqu'au matin. Deux à inventer d'époustouflantes chorégraphies que nos corps voulurent offrir en hommage au soleil levant. » Francine Déry.

Premier d'une série de billets sur le thème des lieux.